Un conseil orienté vers des résultats et la clarté
 

Le droit suisse est technique. Le rôle d'un professionnel est de permettre à des non-techniciens de le comprendre. Nous analysons le droit - et nous vous livrons le fruit de cette analyse avec des solutions concrètes. 

Vous pouvez alors prendre la meilleure décision, ayant compris clairement les enjeux.

Notre pratique des autorités pour défendre vos intérêts

 

En Suisse, le droit de fond et la procédure sont unifiés, mais les autorités ont des pratiques qui diffèrent souvent.

 

En outre, dans certains domaines, il y a des compétences cantonales et communales spécifiques - par exemple en droit des constructions. Il est bon de choisir un praticien familier des autorités locales. Notre expérience à Genève et dans le canton de Vaud constitue un avantage.

Répondre à vos attentes

Nous sommes disponibles et répondons rapidement à vos demandes.

Vos intérêts constituent l'essence de notre mandat. S'il est préférable de transiger ou de rechercher une solution amiable, c'est dans ce sens que nous vous orienterons, plutôt que vers une longue et coûteuse procédure.

Si votre dossier demande l'intervention d'une ou d'un autre professionnel - notaire, comptable ou expert - nous vous conseillerons sur son choix et ferons le suivi nécessaire. 

Pour tout dossier international, nous avons des contacts dans des études de premier plan sur les cinq continents.


Nos honoraires

Notre taux horaire pratiqué le plus couramment est de 350 francs de l'heure. Le taux que nous vous proposerons pourra être inférieur, ou supérieur, en fonction notamment de la complexité du dossier, du délai, du résultat, et de votre budget.


C'est vous qui contrôlez les coûts: avant le début du mandat, nous vous donnerons une estimation. A chaque étape, nous vous tiendrons informé du travail effectué et des honoraires encourus.

Nous pouvons aussi convenir de limites mensuelles ou par mandat, ou d'autres solutions de facturation selon vos besoins et nos disponibilités, et dans les limites des Usages du Barreau et de la Loi sur la libre circulation des avocats (LLCA).

© Anthony Edward Braham 2022